Le Fellow modélisé?

Benjamin Cabanes a soutenu une thèse de doctorat le 20 juin 2017 intitulée : Modéliser l’émergence de l’expertise et sa gouvernance dans les entreprises innovantes : des communautés aux société proto-épistémiques d’experts. Le jury de cette thèse fut composé des personnes suivantes :

Florence Charue-Duboc

Patric Cohendet

Christian Defelix

Philipe Galy

Gilles Garel

Pascal Le Masson

Benoît Weil

L’expertise est définie par Cabanes comme un stock de connaissances stabilisé et identifiable procurant un avantage concurrentiel dans un contexte industriel. L’industrie vit actuellement une accélération du rythme des renouvellements de produits et de technologies, et une augmentation de la concurrence. Cette accélération met en question le bien-fondé du développement d’expertises en interne : les compétences du cœur de métier sont susceptibles de se transformer en rigidités potentiellement fatales (cf. Kodak). A contrario, le développement de l’expertise peut intégrer la donne de l’accélération et s’organiser pour contribuer systématiquement à l’émergence plus rapide de nouveaux domaines d’expertise. Dans cette seconde option, la question porte alors sur le modèle d’organisation.

Le terrain de recherche de Benjamin Cabanes est la société STMicroelectronics, où se pose la question de la gestion des experts par les ressources humaines. Comment favoriser le dynamisme et la collaboration au sein de cette communauté, qui au départ ne se connaît pas elle-même? Comment mettre en place un système susceptible d’anticiper les nouveaux domaines d’expertise à travers la formation de regroupements proto-épistémiques? (“Épistémique” dénote la connaissance nécessaire à la conception et à la fabrication d’un produit, “proto-épistémique” désigne le travail en amont qui produit cette connaissance.)

Ces questions permettent de mesurer tout l’enjeu industriel du choix d’un modèle d’organisation dans ce domaine. Pour effectuer ce choix, il est nécessaire de s’appuyer sur une conception de l’émergence de l’expertise. La thèse de Benjamin Cabanes présente l’intérêt de remettre en question les théories existantes à partir d’un cas concret, l’émergence de la photonique sur silicium chez STMicroelectronics. En regardant 640 thèses CIFRE sur 12 ans, Cabanes perçoit que le mode d’émergence en jeu n’est pas un accident isolé, mais bien un phénomène régulier et systématique, dont sa propre thèse fournit ensuite un modèle formel original. Nous sommes tentés de parler de métathèse, mais nous ne le ferons pas. Le travail de Cabanes fait apparaître un cycle endogène d’émergence de nouveaux domaines d’expertise.

Benjamin Cabanes ne s’est pas contenté de modéliser, puisqu’il a activement animé une nouvelle structure au sein de STMicroelectronics, le Technical Staff College, sorte de société savante interne à l’entreprise, en appuyant l’action de Philippe Galy. Comment cette société est-elle parvenue à favoriser la collaboration entre ses membres? La réponse à cette question ne manquera pas d’évoquer des comparaisons intéressantes avec le modèle utilisé par Presans dans ses projets d’appels à expertise, ainsi que dans sa plateforme Conciergerie. En effet, autant les experts de même niveau de séniorité tendent à refuser la coopération, autant les Fellows, c’est-à-dire les vétérans de l’innovation, se prêtent parfaitement au rôle qui consiste à encadrer le travail d’experts plus jeunes.

Le Fellow est universel, et peut-être pourrons-nous trouver matière à inspiration en approfondissant notre lecture de cette thèse.

Share on LinkedInShare on FacebookTweet about this on TwitterBuffer this pageShare on Google+Email this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *